lundi 6 mai 2013

Le pauvre PSG et les grands méchants arbitres

L'agitation est grande au PSG après le match de foot d'hier soir face à Valenciennes, deuxième consécutif du PSG qui se termine en psychodrame. Et les deux fois par la faute de joueurs ou de dirigeants parisiens incapables de se gérer. Même si, à les entendre, ils n'ont rien fait, les arbitres ne savent pas arbitrer, et tout le monde est contre eux. De vrais petits anges persécutés, quoi... Et pour de vrai, ça donne quoi ? 

Visiblement, les joueurs du PSG ont commencé la partie euphoriques à l'idée de la gagner et de devenir ainsi champions à trois matches de la fin. Seulement, ça ne s'est pas passé comme prévu : les stars parisiennes qui vendangent leurs occases, ces salauds de valenciennois qui osent marquer - sacrilège ! -, à quoi s'ajoute un arbitre, M. Castro, qui se permet de sanctionner des fautes parisiennes - non mais quel culot ! 

Ainsi, l'euphorie devient énervement, qui se transforme en colère lorsque - outrage suprême ! - ce méchant arbitre expulse le défenseur parisien Thiago Silva, qui l'a bousculé. Ire de l'équipe et des dirigeants parisiens, à l'image du directeur sportif et ancien joueur Léonardo. Sa retraite de joueur ne semble pas lui avoir fait du bien puisqu'il a visiblement perdu le contrôle de ses émotions et de ses gestes, ainsi que la mémoire...

En effet à la fin du match, encore furieux de l'expulsion de Thiago Silva - une heure après quand même... -, Léonardo a voulu dire sa façon de penser au méchant arbitre. Ce dernier osa refuser d'écouter une enième complainte après s'être fait engueuler à la fin du match par plusieurs joueurs parisiens et leur entraîneur Ancelotti en prime. Léonardo a donc décidé de se faire justice seul en lui assénant un bon coup d'épaule. 

Seulement, en conférence de presse, il avait déjà tout oublié, s'étonnant : "une bousculade ? Il n'y a rien. Je lui parle et je lui dis que je ne comprends pas cette expulsion". Or les images ne mentent pas : le coup d'épaule n'est pas une petite tape amicale. Cela doit être sportif à la maison quand il parle gentiment à Madame... Il ne devait pas non plus avoir vu l'image de Thiago Silva bousculant M. Castro, puisqu'il a jugé l'expulsion inacceptable. Or d'après les images, il n'y a pas photo non plus. Et de terminer sur un classique : la crise de paranoïa. Après avoir ressassé les quatre expulsions (en comptant les trois du match précédent à Evian) et les suspensions qui vont avec, Léonardo a conclu par : "on commence quand même à essayer de nous freiner". Traduction : sanctionner les fautes de nos grandes stars parisiennes qui se croient tout permis, jusqu'à bousculer un arbitre, signifie tout faire pour leur barrer la route du titre. Des martyrs qu'on vous dit ! 

Mais questions : à force de se prendre pour des stars et, par conséquent, de se croire tout permis, les joueurs et les dirigeants du PSG ne se mettent-ils pas les bâtons dans les roues tout seuls ? A Evian, qui déclenche la bagarre générale à la fin du match ? Un joueur parisien qui vient narguer l'équipe d'en face, alors qu'il avait gagné. Hier, qui déclenche l'expulsion de Thiago Silva, si ce n'est lui-même pour son respect plus qu'approximatif du corps arbitral ? Si le PSG perd des points sur tapis vert suite aux incidents de fin de match, ce sera la faute à qui, si ce n'est à Léonardo ? 

Toutes ces grandes stars se sont juste comportées comme de sales gamins pourris-gâtés un peu trop impatients de recevoir leur nouveau jouet ! Alors qu'ils l'auront de toute façon sans aucun doute d'ici trois matches. Comment, devant ces enfants gâtés et indisciplinés, payés des centaines de fois plus qu'eux-mêmes, les hommes en jaune peuvent-ils ne pas voir rouge de temps en temps ?

Méchant M. Castro (arbitre, en jaune), de persécuter les joueurs parisiens, qui ont pourtant l'air si gentils et paisibles (ça se voit, non ?), méchant M. Castro ! 

4 commentaires:

  1. J'ai voulu lire ce post en étant ouvert d'esprit, mais je considère qu'un article d'actualité devrait AU MOINS faire semblant d'être objectif. Par son titre meme, l'article prend parti, et d'emblée cherche à décrédibiliser son sujet. Je suis désolé, le rouge n'est pas mérité, point. Il n'y a pas a chercher à casser du parisien. "on ne touche pas l'arbitre" n'est qu'une règle officieuse, la seule menant à carton rouge est un geste de brutalité ou de violence". Effectivement, le comportement des parisiens, en 1ère période, est déplorable. Mais l'esprit de combativité qu'ils ont développé en 2nde ne doit pas être ignoré. Entre sakho par ses montées offensives, et toutes les tetes de alex, toutes les occasions crées et la pression parisienne. "Enfants pourris gâtés". Effectivement, quand tu es un joueur professionnel dans une division 1, que tu devrais gagner ton championnat, mais au milieu du match l'arbitre donne un carton rouge imaginaire au capitaine, meilleur défenseur du monde, que le ratio de fautes/cartons est hors norme, effectivement, tu te dois de rester patient? Puis dire que TS n'a qu'un respect approximatif du corps arbitral....
    PAUVRE CON.
    Je suis fier d'être le seul commentaire de cet article, et qu'il soit négatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord...
      Tu as le droit de ne pas être en accord avec moi. Pas la peine d'utiliser l'insulte pour autant. Il ne me semble pas avoir insulté qui que ce soit dans mon post...
      Ensuite, effectivement tu as raison, un article de journal se doit de "faire semblant" d'être objectif (il est impossible de l'être totalement : on est des humains, pas des machines...). Mais d'où as-tu vu que mon post était un article de journal ? Il s'agit surtout d'un post polémique. Quand on écrit pour polémiquer, on ne cherche pas forcément l'objectivité à tout prix, loin de là.
      Et être un pauvre con, cela ne m'empêchera pas de continuer à penser que, tout grand défenseur qu'il soit, Thiago Silva a fait montre sur ce coup là d'un respect approximatif du corps arbitral. Cette règle "officieuse" (comme tu dis) est tout de même une règle, qu'il faudrait peut-être écrire. Que ce fût volontaire ou pas, violent ou pas, Thiago Silva a porté la main sur M. Castro. C'est une faute passible d'un carton rouge, point.
      Puis quand on est premier à distance tout à fait confortable du second du championnat, et ainsi de toute façon assuré du titre (impossible que Paris perde ses trois derniers matches...), il n'y a aucune raison de s'énerver comme cela, on peut relativiser un peu, non ? PSG était assuré du titre, je le répète. La preuve, quelques heures à peine après ton si sympathique commentaire, PSG devenait officiellement champion à Lyon.

      Voilà, quant à moi, je suis fier que ce post ait été lu et partagé par près de 1000 personnes, ce qui prouve que je suis assez loin d'être le seul à penser cela.

      Supprimer
  2. Après avoir visionné cette vidéo : http://videa.hu/videok/sport/expulsion-thiago-silva-psg-valenciennes-au-lieu-de-revenir-vers-le-cen-kbVweQ1L5IqNoBTm
    Peux-tu me dire si oui ou non c'est Thiago Silva qui est venu vers l'arbitre pour le bousculer ?
    Peux-tu dire si oui ou non il s'agit d'un geste inacceptable de Thiago Silva envers l'arbitre ? Non je ne pense pas.
    Sur ce.

    RépondreSupprimer